Actualités

 
 

Le Club ACM (Art Culture & Média) du Réseau Proactif a proposé à ses membres une visite guidée exclusive de l’Espace Culturel de Louis Vuitton sur les Champs Elysées le dimanche 16/1. L’Espace met en 2012 la Turquie à l’honneur et montre le visage moderne d’un pays en mouvement.

(more…)

 

Après une période extra-associative très active, Réseau ProActif sort son silence avec éclat ! Ce vendredi 9 Novembre, le lancement de la saison 2013 a connu un fort succès avec une centaine d’invités s’étant déplacés à Saint-Mandé, certains pour reprendre contact et d’autres pour découvrir cette association qu’ils ne connaissaient pas. Les locaux de l’association n’avaient jamais accueilli autant de monde, mais l’objectif est atteint : présenter les valeurs et impliquer les gens dans les projets 2013 !

(more…)

 

Dans le cadre de sa démarche de rencontre avec des professionnels de son secteur, le Club Energie & Environnement reprend ses activités en participant à la conférence organisée par l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI) sur l’avenir énergétique iraquien à l’occasion de la publication du rapport spécial « Iraq Energy Outlook ». Cette conférence a suscité l’intérêt d’un large éventail d’acteurs. Outre les intervenants, représentants des Etats français et iraquien et des personnalités connues du monde de l’énergie, étaient présents dans la salle : des journalistes, des représentants des entreprises actives dans les domaines des hydrocarbures, de la pétrochimie, des finances, etc. Le Club E2 a eu l’honneur de rencontrer des personnalités de renommée internationale et d’échanger avec eux lors de cet événement

Nous tenons à partager avec vous quelques informations pour vois donner un aperçu de cette conférence.

Intervenants :

  • Thierry de Montbrial, directeur général de l’IFRI, Maria Van der Hoeven, directrice exécutive de l’AIE (Agence Internationale de l’Energie), et Pierre-Franck Chevet, directeur général Énergie & Climat.
  • Présentation du Rapport spécial : Dr Fatih Birol, chef économiste, Agence internationale de l’Énergie
  • Réponse au nom du gouvernement irakien : Dr Thamir Ghadhban, président du Comité des Conseils du Premier Ministre d’Irak
  • Table Ronde modérée par Dorothée Schmid, chercheur à l’IFRI avec :
  • Fareed Yasseen, ambassadeur d’Irak en France
  • Olivier Appert, président de l’IFP-EN (Institut français du Pétrole – Énergies nouvelles)
  • Laith Hayawi, Country President Irak, Alstom
  • Pierre-Marie Abadie, directeur de l’énergie à la DGEC, Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, et de l’Energie.

La conférence débute par une présentation de M. ABADIE sur une vision globale du Moyen-Orient. Il revient avant tout à l’émergence du géant chinois qui devient de plus en plus gourmand en énergie. A ce propos l’Irak devient déterminant car ses perspectives énergétiques lui permettraient de passer à un rang mondial. Aujourd’hui les investissements se multiplient dans plusieurs domaines : l’électricité, les énergies renouvelables, l’environnement, etc.

A la fin de son discours une première conclusion assez rapide apparaît : une stabilité politique (que le pays n’a pas connue depuis au moins 10 ans) permettrait à l’Irak de jouer un rôle majeur dans  la région.

Le fil de la conversation a été repris par M. BIROL, chef économiste à l’Agence Internationale de l’Énergie, pour nous présenter les principales conclusions de son rapport. M.BIROL rappelle que les réserves de pétrole et de gaz naturel sont immenses et le coût actuel d’exploitation de ces énergies reste toujours faible. Les réserves de gaz naturel ne sont pas utilisées à leur juste valeur car une part importante de la production nationale est gaspillée. Les investissements sont faibles et nécessitent un soutien politique fort.

L’Irak, actuellement troisième pays exportateur de pétrole, projette une augmentation importante de sa production. Le scénario le plus probable indique que d’ici une dizaine d’année la production de pétrole du pays va doubler à 6,1 Millions de barils par jour (mb/j) et pourrait atteindre 8,3 mb/j vers 2035. Aujourd’hui l’Irak fournit principalement le marché asiatique.

Un problème majeur réside dans le cas iraquien : sa dépendance à une seule source de revenu, 72% de son PIB est directement lié au pétrole. Par exemple la part du PIB dépendant au pétrole de l’Arabie Saoudite est de 52% et l’Iran de 24 %. L’Irak a besoin de multiplier ses sources de revenu. Dans ce cadre, les réserves de gaz naturel ont un rôle clé à jouer.

Pour M. YASEEN, ambassadeur d’Irak en France, il est maintenant temps d’aller plus loin et de mettre en place des actions en ce basant sur cette étude. Plus concrètement, les grands axes d’investissement doivent se faire dans l’ordre suivant :

  1. Les ressources humaines ; en prévision d’une augmentation de production il faut former la main d’œuvre du pays
  2. Le régime politique qu’il faudra finaliser le plus vite possible
  3. Les infrastructures ; en commençant par le transport d’eau potable dans tout le pays et la création de nouvelle route d’export pour les richesses du pays

Cette conférence nous a prouvé encore une fois l’importance stratégique du Moyen-Orient en terme énergétique. Le pays a besoin d’investisseurs étrangers, mais surtout d’une stabilité politique solide. Cependant l’actualité du pays rend parfois les investisseurs frileux, les iraquiens devront redoubler d’efforts pour changer cet état d’esprit. L’énergie est un enjeu colossal pour le pays, c’est pourquoi un consensus politique fort doit exister afin de coordonner la chaîne d’approvisionnement. Les intervenants ont souligné également la nécessité de mise en œuvre d’une collaboration solide entre l’Irak et l’AIE, la France, les Etats-Unis…etc.

 

Le club Orientation a participé au Carrefour des Métiers organisé par le Lycée André BOULLOCHE (ancien Ministre de l’Education Nationale, 1959), à Livry-Gargan (93190).

La culture du Lycée André BOULLOCHE qui est d’amener tous les élèves à la réussite et à un épanouissement personnel est toujours aussi présente dans les esprits malgré les changements de personnels qui ont lieu au fil des années.

(more…)

 

Le Club Enseignement de Réseau Proactif a organisé le 6 octobre 2012 un brunch pour célébrer la Journée Mondiale des Enseignants.

« Agissons pour les enseignant(e)s ! » était la devise de cette Journée mondiale du 5 octobre 2012  que l’UNESCO célèbre avec ses partenaires l’Organisation Internationale du Travail, le PNUD, l’UNICEF et l’Internationale de l’Education (IE). Agir pour la profession enseignante consiste à offrir une formation adéquate, un développement professionnel continu et une protection des droits des enseignants.

Les enseignants étaient donc à l’honneur tant dans le thème de la journée que dans les discours ! Et pour les remercier de leur travail quotidien, parfois difficile, les enseignements ont tous reçu un coffret stylo en guise de cadeau.

Le brunch a permis ensuite à tous les invités d’échanger et partager leurs expériences et leur vécu dans une ambiance conviviale et agréable pour tous.

 

Le Réseau Proactif a l’honneur d’accueillir ce samedi 16 Juin M. Jean Pierre DUPORT pour une rencontre exclusive avec certains de ses membres.

M. Jean Pierre DUPORT est notamment ancien Préfet de Paris et Président de la Fondation Lecorbusier. C’est d’ailleurs à ce titre qu’il intervient ce matin.

(more…)

 

Cette fois-ci le Club Orientation fait escale à Dreux (anciennement cité de Durocasse, peuple gaulois d’antan), commune de 31 000 habitants. La ville se situe dans les franges franciliennes, à l’ouest de l’agglomération parisienne.

(more…)

 

Le dimanche 3 juin, le Club Droit du Réseau ProActif a organisé une visite du Conseil Constitutionnel qui intervient après un an d’efforts et une autorisation accordée par le Conseil des Sages. Le Conseil constitutionnel est une institution française créée par la Constitution de la Cinquième République du 4 octobre 1958. Il veille à la régularité des élections nationales et référendums. Il se prononce sur la conformité à la Constitution des lois et de certains règlements dont il est saisi. Il intervient également dans certaines circonstances de la vie parlementaire et publique. Son champ d’action a été étendu par la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008 qui introduit la question prioritaire de constitutionnalité ou QPC, en droit français, et qui est une procédure de contrôle de constitutionnalité sur les lois déjà promulguées (dit « contrôle de constitutionnalité a posteriori »).

(more…)

 

Le club enseignant a organisé un séminaire sur la dyslexie le samedi 2 juin 2012 de 14h00 à 18h00.

Le séminaire a été animé par Mme Sophie AZAN qui a fait son mémoire sur la dyslexie, plus précisément sur « les troubles spécifiques des apprentissages ».

Les différents thèmes évoqués sont les suivants :

  •  Dyslexie (lire)
  •  Dysphasie (parler)
  •  Dyscalculie (calculer)
  •  Dysgnosie (reconnaitre)
  •  Dyspraxie (faire)
  •  Dysgraphie (écrire)
  •  Trouble des fonctions exécutives (se mettre en route)
  •  Trouble de l’attention, hyperactivité (se concentrer)
  •  Trouble de la mémoire (mémoriser)
  •  Trouble Visio-spatiaux (s’orienter)

 

Suivi par des échanges entre l’intervenant et les participants au séminaire, Mme AZAN a répondu aux différentes questions du public.

 

Le Réseau ProActif poursuit sa lancée remarquable et affirme à l’occasion à ses membres que la fin de la saison n’est pas encore d’actualité. En effet le Réseau revient cette fois-ci sur scène avec un club, entièrement nouveau, Art&Culture&Média (ACM) qui a pour objectif de réunir tous les amateurs de l’art quelle que soit leur profession d’origine.

Pour sa première activité, le Club ACM a été honoré par la présence d’Anaïs BAYDEMIR, présentatrice à la chaine météo, sur Eurosport et sur Jeux Actu. Le thème de la rencontre était les carrières professionnelles dans le monde des médias ainsi que les clés pour  réussir une prise de parole en public. (more…)

 

Le dimance 11 mars, Réseau Pro’Actif a organisé pour sa troisième année consécutive un fabuleux brunch pour fêter la Journée internationale de la Femme. Pour cette occasion, nos locaux de Saint Mandé ont laissé place à la plus belle décoration de table pour honorer ses invitées du jour exclusivement féminines !  (more…)

 

Le Club Energie & Environnement a eu l’honneur d’accueillir Monsieur Léo DAYAN*, maître de conférences en sciences économiques à l’Université Panthéon Sorbonne, à sa toute première conférence sur le thème du Développement Durable.

Léo DAYAN a partagé avec nous sa vision assez originale et atypique sur la question du développement durable. Il ne se limite pas à identifier et décrire le problème, mais il propose des solutions concrètes.
LéoDAYAN se préoccupent des questions relatives à la durabilité du développement déclinée dans toutes ses dimensions y compris l’énergie et l’environnement depuis au moins trois décennies. Cette excellente personnalité de renommée internationale n’est pas qu’un scientifique, il est aussi un homme de terrain. D’après lui, ses « idées » se sont formées dans les favelas du Brésil, dans les rues d’Istanbul et aux USA au cours de ses nombreuses missions.

Le sujet du développement durable occupe aujourd’hui une place importante non seulement dans les agendas des gouvernements et des institutions internationales, mais aussi des entreprises. Mais que veut dire le Développement Durable ? D’après M.DAYAN, la définition est souvent « banalisée » et confuse alors que pour lui c’est très simple. Il s’agit de faire des « liens ».

Outres ces « liens » qui viendraient facilement à nos esprits, tel que le lien entre l’utilisation des ressources naturelles et la réduction du prélèvement sur la nature, M.DAYAN met l’accent sur deux d’entre eux : le lien entre le culturel et l’interculturel, ainsi qu’entre l’économique et le social.

Dans certaines cultures (ou peuples) le développement durable fait partie de la vie quotidienne ou bien il est pratiqué tout simplement pour une raison de survie. Cela peut être expliqué en faisant des liens avec la culture et/ou les conditions économiques et sociales. Ces gens n’ont pas besoin de se dire qu’ils doivent « protéger l’environnement » et faire « le développement durable ». Ils le font déjà ! Mais le problème est que ces actions de « développement durable » ne sont pas valorisées ni honorées.

LéoDAYAN propose une solution concrète à cela : un « éco-impôt » pour les entreprises productrices ou importatrices des biens manufacturés d’une manière « non durable » ou « polluante ». Une autre solution serait de supprimer les cotisations patronales pour les sociétés de « développement durable ». Ces mesures permettraient aux producteurs/importateurs des produits de « développement durable » de faire concurrence aux acteurs conventionnels.

Le sujet de développement durable doit être étudié dans un cadre global et dans une perspective d’ensemble. C’est un chemin holistique fondé sur la coopération et il n’est surtout pas individualiste.

* M. Dayan est directeur académique de l’Erasmus Mundus Master en Développement Territorial Durable (Universités de Paris I, KULouvain-Belgique, Padoue-Italie, Dom Bosco-Brésil). Il est en effet fondateur de cette formation internationale de 24 mois. Outre son activité d’enseignement, Monsieur Dayan met son expérience et ses connaissances au service des universités, des centres de recherche, des institutions internationales, des ONG et des gouvernements dans le monde entier. Il est également fondateur et le directeur scientifique de l’APREIS, le laboratoire mondial de recherches scientifiques pour le développement durable. Il a contribué à la création de la première Université Mondiale Nomade pour le Développement Durable. Monsieur DAYAN est également chercheur associé au CIRED, Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement.

 

...23456...