Conférence de Léo DAYAN sur le Développement Durable

 

Le Club Energie & Environnement a eu l’honneur d’accueillir Monsieur Léo DAYAN*, maître de conférences en sciences économiques à l’Université Panthéon Sorbonne, à sa toute première conférence sur le thème du Développement Durable.

Léo DAYAN a partagé avec nous sa vision assez originale et atypique sur la question du développement durable. Il ne se limite pas à identifier et décrire le problème, mais il propose des solutions concrètes.
LéoDAYAN se préoccupent des questions relatives à la durabilité du développement déclinée dans toutes ses dimensions y compris l’énergie et l’environnement depuis au moins trois décennies. Cette excellente personnalité de renommée internationale n’est pas qu’un scientifique, il est aussi un homme de terrain. D’après lui, ses « idées » se sont formées dans les favelas du Brésil, dans les rues d’Istanbul et aux USA au cours de ses nombreuses missions.

Le sujet du développement durable occupe aujourd’hui une place importante non seulement dans les agendas des gouvernements et des institutions internationales, mais aussi des entreprises. Mais que veut dire le Développement Durable ? D’après M.DAYAN, la définition est souvent « banalisée » et confuse alors que pour lui c’est très simple. Il s’agit de faire des « liens ».

Outres ces « liens » qui viendraient facilement à nos esprits, tel que le lien entre l’utilisation des ressources naturelles et la réduction du prélèvement sur la nature, M.DAYAN met l’accent sur deux d’entre eux : le lien entre le culturel et l’interculturel, ainsi qu’entre l’économique et le social.

Dans certaines cultures (ou peuples) le développement durable fait partie de la vie quotidienne ou bien il est pratiqué tout simplement pour une raison de survie. Cela peut être expliqué en faisant des liens avec la culture et/ou les conditions économiques et sociales. Ces gens n’ont pas besoin de se dire qu’ils doivent « protéger l’environnement » et faire « le développement durable ». Ils le font déjà ! Mais le problème est que ces actions de « développement durable » ne sont pas valorisées ni honorées.

LéoDAYAN propose une solution concrète à cela : un « éco-impôt » pour les entreprises productrices ou importatrices des biens manufacturés d’une manière « non durable » ou « polluante ». Une autre solution serait de supprimer les cotisations patronales pour les sociétés de « développement durable ». Ces mesures permettraient aux producteurs/importateurs des produits de « développement durable » de faire concurrence aux acteurs conventionnels.

Le sujet de développement durable doit être étudié dans un cadre global et dans une perspective d’ensemble. C’est un chemin holistique fondé sur la coopération et il n’est surtout pas individualiste.

* M. Dayan est directeur académique de l’Erasmus Mundus Master en Développement Territorial Durable (Universités de Paris I, KULouvain-Belgique, Padoue-Italie, Dom Bosco-Brésil). Il est en effet fondateur de cette formation internationale de 24 mois. Outre son activité d’enseignement, Monsieur Dayan met son expérience et ses connaissances au service des universités, des centres de recherche, des institutions internationales, des ONG et des gouvernements dans le monde entier. Il est également fondateur et le directeur scientifique de l’APREIS, le laboratoire mondial de recherches scientifiques pour le développement durable. Il a contribué à la création de la première Université Mondiale Nomade pour le Développement Durable. Monsieur DAYAN est également chercheur associé au CIRED, Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement.

 

Bookmark and Share